Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle
Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle

Homélie du 10 décembre

IS 40, 1-11                                                      Dimanche  10 décembre 2017

Ps 84                                                                   2ème dimanche de l’Avent
2 Pi 3, 8-14                                                      

Mc 1, 1-8                                                                 

             En ce deuxième dimanche de l’Avent, l’Eglise nous fait entendre le tout début de l’Evangile de Saint Marc, les huit premiers versets. Et dès le quatrième verset, l’Evangélise met sous nos yeux, la figure de Jean, « celui qui baptisait ». La mission du Baptiste est précisée : « Il  proclamait un baptême de conversion pour la rémission des péchés ».

 

            Mais  avant même d’évoquer Jean-Baptiste, St Marc cite le prophète Isaïe que nous avons entendu dans la première  lecture. Une voix, dans le désert, nous invite à préparer le chemin du Seigneur. Et c’est Jean-Baptiste qui est cette voix qui appelle à rendre droits les sentiers du Seigneur par le passage obligé de la conversion. Pourquoi inviter si fortement à la conversion ? C’est pour accueillir celui dont il dit qu’il n’est pas digne de s’abaisser « pour défaire la courroie de  ses sandales ». Et la mission de celui qui vient après Jean-Baptiste est clairement précisée dès le début de l’Evangile : « Moi, je vous ai baptisés avec l’eau, lui vous baptisera dans l’Esprit Saint ».

 

            C’est donc quand même le Sauveur que nous attendons. Et nous ne pouvons pas nous contenter  d’attendre passivement sa venue. Nous connaissons les moyens d’une attente active : méditer la Parole de Dieu, retrouver le chemin d’une prière plus profonde, être ouvert aux plus pauvres, recevoir avant Noël le sacrement de la réconciliation. Cela vous sera proposé justement dimanche prochain après cette messe, jusqu’à 21 h. La venue du Seigneur se prépare en nous. Cherchons à enlever de nos vies ce qui n’est pas de Dieu.

 

            L’attente de la naissance de Jésus nous oriente vers l’attente de son retour à la fin des temps. Vous le savez, Saint Bernard parle des trois venues du Christ : à la Crèche, chaque jour en nos vies, et à la consommation des siècles. Ces siècles dans lesquels nous sommes (entre Noël et la Parousie), nous n’en connaissons pas le nombre. Mais ce n’est pas un temps mort ou inutile. C’est d’abord le temps de la patience de Dieu à notre égard. Saint Pierre vient de nous dire  que « le Seigneur ne tarde pas à tenir sa promesse (…). Au contraire, il prend patience envers nous, car il ne veut pas en laisser quelques-uns se perdre, mais il veut que tous parviennent à la  conversion ». Ce temps dans lequel nous vivons, nous avons à le comprendre et à le recevoir comme un temps de grâce qui nous est donné pour que nous puissions nous convertir et nous disposer à recevoir le don de Dieu. Le temps que nous vivons est une chance. Pour accueillir la conversion, nous avons besoin de durer dans le temps afin de vivre un chemin de progression à travers le désert de l’histoire des hommes, et de notre histoire personnelle. Comme le dit encore Saint Pierre : « Faites tout pour qu’on vous trouve sans tache ni défaut, dans la paix.

 

            Si nous laissons Dieu transformer nos cœurs, si nous nous rendons accessibles à la prédication de Jean-Baptiste qui appelle à la conversion pour le pardon des péchés, si nous essayons de mettre notre vie au clair en corrigeant ce qui est tordu, si nous mettons ce qui est sombre dans la lumière du Christ, alors peu à peu le monde nouveau verra le jour.

 

            L’enjeu est d’importance. Que décidons-nous dans ce temps de l’Avent ? Décidons-nous de prendre les moyens de nous tourner vers le Père ? Chacun sait bien quel chemin tortueux et raboteux dans son propre désert il a à redresser et  à aplanir pour avoir un cœur prêt à accueillir l’Enfant de la Crèche.

 

 

                                                                       Amen !

                                                           Père Hervé Géniteau

 

Pour faire un don, cliquez sur l'image ci-dessous

     Horaires  à          St Jean-Baptiste            de Grenelle              

HORAIRES HORS VACANCES SCOLAIRES


DIMANCHE

Messes à :

- 9h, 11h  - église 

10H30, 12h15 - chapelle St Étienne  

- 18h30 dans l'église (animée par les jeunes) 

 

EN SEMAINE


-  Lundi : messes à 9h et 19h 

-  du mardi au vendredi : 

   messes : 8h, 9h  et 19h

-  Samedi : 9h

 

Laudes à 8H35

du mardi au samedii 

               

 

  

Adoration eucharistique
Le Saint Sacrement est exposé :

- le mardi de 19h30 à 20h30 - Chapelle St Etienne 
- le vendredi de 19h30 à 20h30

- le dimanche de 17h à 18h15 

 

Possibilité de se confesser

 

Les messes dans le quartier

(hors vacances scolaires)

- Au C3B, 54 rue Emeriau (75015), tous les vendredis à 12h15.

- A l’Ehpad Anselme Payen, 9, place Violet, le mardi à 15h

PERMANENCE DES PRETRES

(possibilité de confessions)

Pendant l’année:

du lundi au vendredi de 17h30 à 19h30 et le samedi de 10h à 12h
Vacances scolaires:

du lundi au vendredi de 18h à 19h30

 

BUREAU D'ACCUEIL

Pendant l’année:

du lundi au vendredi de 9h30 à 12h et de 14h30 à 19h; le samedi de 10h à 12h et de 16h30 à 18h30
 Vacances scolaires :

du lundi au vendredi de 16h30 à 19h le samedi de 10h à 12h.

Église

Saint Jean-Baptiste de Grenelle

14 place Etienne Pernet, 75015 Paris

01 56 56 83 10 secretariat@sjbg.org

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle