homélie du Dimanche 10 mars                          1er dimanche de carême

Dt 26, 4-10

Ps 90                                                           

Rm 10, 8-13                                                           

Lc 4, 1-13

 

Chaque année, le premier dimanche du Carême, nous lisons le récit des tentations de Jésus au désert. Et cette année, nous le lisons dans l’Evangile de Saint Luc. Il s’agit pour nous d’entrer dans le combat du Christ, c’est-à-dire dans un combat spirituel. Le récit des tentations de Jésus nous met en face de nos responsabilités et nous ouvre en même temps le chemin que nous devons suivre.

Dans la chronologie de Saint Luc, nous sommes après le baptême de Jésus. Sous la forme d’une colombe, l’Esprit Saint est descendu sur Jésus et la « voix venant du ciel » s’est fait entendre : « Toi, tu es mon Fils bien-aimé. En toi, je trouve ma joie ». Et avant d’entrer dans le « vif » de sa mission, Jésus va affronter la tentation. Il est conduit au désert par l’Esprit qu’il vient de recevoir. Le désert, c’est le lieu où l’homme peut communier uniquement avec Dieu, y vivant le face à face avec Lui parce qu’il n’y a pas d’autre face à face possible. Jésus est là, dans la rencontre avec le Père, désireux d’accomplir sa mission au milieu des hommes et laissant l’Esprit assumer pleinement la conduite de sa vie. Et c’est là que, « pendant 40 jours, il fut tenté par le diable ». Le chiffre 40 rappelle les 40 années d’errance du peuple élu dans le désert, avant l’entrée en Terre Promise. Et les 40 jours que Moïse a passés sur la montagne pour recevoir les nouvelles tables de l’Alliance. Ces périodes sont fondatrices. Pour Jésus aussi, ce temps passé au désert l’engage dans la mission qu’il a reçue.

            Les tentations que le Christ traverse ne constituent pas une épreuve morale. Elles concernent sa relation à Dieu. La véritable épreuve du croyant est l’épreuve de sa foi. Et ici, la foi du Christ est éprouvée de trois manières.

            D’abord la tentation de l’aliénation aux biens de ce monde : « Si tu es Fils de Dieu, ordonne à cette pierre de devenir du pain ». Le premier besoin est celui de la faim, mais il est aussi le symbole de tous les autres. L’homme a faim de tellement de choses, bonnes ou mauvaises. La réponse de Jésus est claire : « L’homme ne vit pas seulement de pain ». Jésus veut  révéler aux hommes une attente beaucoup plus profonde que l’attente du pain, ou que l’attente de leurs désirs les plus immédiats. Il s’agit du désir que l’homme a de Dieu, de découvrir qu’il a un Père qui lui donne la vie, qu’il est aimé.

            La deuxième tentation est celle de l’idolâtrie. « Je te donnerai tout ce pouvoir et la gloire de ces royaumes (…) si tu te prosternes devant moi ». En fait, la véritable épreuve et la véritable tentation consistent à remplacer Dieu, à mettre quelque chose d’autre à sa place. Nous pouvons laisser des idoles occuper la place de Dieu. Jésus répond : « C’est devant le Seigneur ton Dieu que tu te prosterneras. A lui seul tu rendras un culte ». Ce qu’il y a de plus grand dans l’homme, c’est sa capacité d’adorer Dieu. Et cette adoration de Dieu entraîne une suppression définitive des idoles dans le cœur de l’homme

            Enfin, la troisième tentation est celle de la domination du monde par la mise à l’épreuve de Dieu. Jésus répond clairement : « Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu ». On ne joue pas avec Dieu. On ne le met pas à son service. On ne cherche pas à disposer soi-même du pouvoir réservé à Dieu, à utiliser sa bonté.

            Tout, dans cet Evangile, est orienté vers la Croix et vers la Résurrection. Saint Luc termine son récit en disant : « Ayant ainsi épuisé toutes les formes de tentations, le diable s’éloigna de Jésus jusqu’au moment fixé ». Le démon s’éloigne de Jésus, mais c’est pour l’atteindre au moment même où va se réaliser le mystère de l’affrontement du Christ et du mal, le mystère du triomphe du Christ sur la Croix.

            Dans la tentation, la véritable réaction de foi, c’est de s’appuyer sur la Parole de Dieu dont vient de nous parler Saint Paul : « Tout près de toi est la Parole, elle est dans ta bouche et dans ton cœur ». C’est pourquoi nous devons nous plonger régulièrement dans la Parole de Dieu, prendre le temps de la lire et de la méditer. Elle nous donne la force de résister à la tentation.

            Demandons au Seigneur d’entrer dans le mystère de cette épreuve, de comprendre que la tentation nous atteindra, mais que nous n’avons pas à avoir peur. Nous sommes libres, libres de la liberté même du Christ qui nous engage.

            Puissions-nous chanter notre confession de foi au cœur de cette Eucharistie, car c’est là que nous sommes engagés avec le Christ.

            Amen

                                                                  Père Hervé Géniteau, curé

 

 

Pour faire un don, cliquez sur l'imagen ci-dessous

Les Tweets du pape François

Le dialogue œcuménique et interreligieux n’est pas un luxe, mais quelque chose dont le monde, blessé et déchiré, a toujours plus besoin.

>>

 

Dieu-Amour s’annonce en aimant.

HORAIRES HABITUELS

HORS VACANCES SCOLAIRES


DIMANCHE

Messes à :

- 9h, 11h  - église 

10H30, 12h15 - chapelle St Étienne  

- 18h30 dans l'église (animée par les jeunes) 

 

EN SEMAINE

-  Lundi : à 9h et 19h 

-  du mardi au vendredi : 

   8h, 9h  et 19h

 Samedi : 9h

 

Laudes à 8H35

du mardi au samedi 

               

Adoration eucharistique
Le Saint Sacrement est exposé :

- le mardi de 19h30 à 20h30 - Chapelle St Etienne 
- le vendredi de 19h30 à 20h30

- le dimanche de 17h à 18h15 

Possibilité de se confesser

 

Les messes dans le quartier

(hors vacances scolaires)

- Au C3B, 54 rue Emeriau (75015), tous les vendredis à 12h15.

- A l’Ehpad Anselme Payen, 9, place Violet, le mardi à 15h

PERMANENCE DES PRETRES

 

(possibilité de confessions)

Pendant l’année:

du mercredi au vendredi de 17h30 à 19h30 et le samedi de 10h à 12h
Vacances scolaires:

du lundi au vendredi de 18h à 19h30

 

BUREAU D'ACCUEIL

Pendant l’année:

du lundi au vendredi de 9h30 à 12h et de 14h30 à 19h; le samedi de 10h à 12h et de 16h30 à 18h30
 Vacances scolaires :

du lundi au vendredi de 16h30 à 19h le samedi de 10h à 12h.

Église

Saint Jean-Baptiste de Grenelle

14 place Etienne Pernet, 75015 Paris

01 56 56 83 10 secretariat@sjbg.org

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle 14 place Etienne Pernet, 75015 Paris tel : 01 56 56 83 10 mail : secretariat@sjbg.org