Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle
Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle

Homélie du 12 novembre

Sg 6, 12 – 16                                            Dimanche 12 novembre 2017

Ps 62

1 Tess 4, 13 - 18                                         32ème  dimanche  ordinaire A

Mt 25, 1- 13                                                          

 La parabole des dix jeunes filles qui attendent la venue de l’Epoux nous parle du retour du Christ et tourne donc notre regard vers l’avenir.  L’humanité est dans l’attente de la venue du Christ Sauveur, même si elle ne le sait pas. Et l’Eglise, dans l’attente du retour du Christ, s’efforce  de vivre de cette sagesse des jeunes filles prévoyantes qui ont pris leurs dispositions pour accueillir l’Epoux au moment où il viendra et que nous ne connaissons pas. La première lecture vient de nous dire : la Sagesse « va et vient  à la recherche  de ceux qui sont dignes d’elle. Au détour des sentiers, elle leur apparaît avec un visage souriant. Dans chacune de leurs pensées, elle vient à leur rencontre ».  La sagesse  «  se laisse trouver par ceux qui la cherchent ». C’est rassurant pour nous de comprendre que la Sagesse est à portée de main. Mais la désirons-nous vraiment ?

La clef de  l’attitude suggérée par la parabole  nous est donnée par la dernière phrase : « Veillez donc, car vous ne savez  ni le jour ni l’heure ». La rencontre  avec l’Epoux ne souffre aucun délai. Il invite à l’accompagner sans retard et à entrer avec lui immédiatement dans la Salle des noces. Comprenons bien ce que dit Jésus. La condition requise, ce n’est pas de ne pas dormir ! Saint Matthieu nous dit bien : « Comme l’Epoux tardait, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent ». Les jeunes filles insouciantes s’endorment. Mais les jeunes filles prévoyantes aussi ! La condition requise, c’est d’avoir encore de l’huile dans sa lampe, c’est-à-dire d’avoir le cœur éveillé. Rappelez-vous la belle phrase du Cantique des cantiques, « Je dors mais mon cœur veille » (Ct 5,2). Le chrétien est appelé à devenir et à demeurer un veilleur attentif, qui se tient prêt pour la venue de l’Epoux.

Finalement, cette parabole nous invite à un véritable examen de conscience. Quelle est la qualité de notre recherche et de notre accueil de Jésus ? Comment répondons-nous fidèlement à  son amour ?  Si le Seigneur veut que notre lampe soit allumée, c’est pour que nous soyons vigilants, c’est-à-dire que nous écoutions sa parole et que nous soyons attentifs à nos frères. Et si l’Epoux tarde, c’est pour que se manifeste ce qu’il y a au cœur de nos vies, c’est-à-dire l’amour.

Au fond, la question de l’Evangile d’aujourd’hui, c’est de savoir si nous sommes éveillés au mystère de Dieu. Le Seigneur nous demande de sortir de nous-mêmes pour le rencontrer, lui, l’unique fondement  de nos vies. Croyons-nous vraiment qu’il est vivant et qu’il reviendra ? Croyons- nous vraiment qu’il est présent au milieu de nous ? Il y a tellement de chrétiens qui vivent comme si le Christ  était une histoire ancienne.

Et pourtant, nous croyons que Jésus est vivant aujourd’hui et qu’il bouleverse notre vie. Nous croyons que lorsque nous nous réunissons en son nom, il est au milieu de nous. Nous croyons que sa Parole est une lumière pour conduire nos vies. Nous croyons que  par les Sacrements, nous avons un accès immédiat à lui. Nous croyons que l’Eglise annonce sa Parole. Nous croyons à sa présence au cœur même des évènements  les plus banals de nos vies. Nous croyons que notre mission c’est d’être les témoins de sa présence et de son action au cœur de la vie de nos contemporains, au cœur de la vie des plus pauvres. Nous croyons que l’amour de Dieu peut tout transformer, que l’amour de Dieu peut tout mettre en lumière.

Demandons à Dieu qu’il ouvre nos cœurs, qu’il nous donne  d’écouter ce qu’il attend de nous. Si nous vivons la foi, l’espérance et la charité, alors nous aurons de l’huile en réserve. Alors nous pourrons aller à la rencontre de l’Epoux. Alors nous pourrons entrer avec Lui dans la Salle des noces, là où se trouvent déjà tous les saints qui nous ont précédés. Restons vigilants car nous ne savons ni le jour ni l’heure. Préparons-nous à cette rencontre, habillons-nous pour un tel repas, en revêtant le Christ.

 

                                                                    Amen !

 

                                                                       Père Hervé Géniteau

 

 

Pour faire un don, cliquez sur l'image ci-dessous

     Horaires  à          St Jean-Baptiste            de Grenelle              

MESSES DOMINICALES

SAMEDI : Messe anticipée à 18h30 dans l’église


DIMANCHE

Messes à :

- 9h, 11h  - église 

10H30, 12h15 - chapelle St Étienne  

- 18h30 dans l'église (animée par les jeunes) 

 

EN SEMAINE


-  Lundi : messes à 9h et 19h 

-  du mardi au vendredi : 

   messes : 8h, 9h  et 19h

-  Samedi : 9h

 

Laudes à 8H35

du mardi au samedii 

               

 

  

Adoration eucharistique
Le Saint Sacrement est exposé :

- le mardi de 19h30 à 20h30 - Chapelle St Etienne 
- le vendredi de 19h30 à 20h30

- le dimanche de 17h à 18h15 

 

Possibilité de se confesser

 

Les messes dans le quartier

(hors vacances scolaires)

- Au C3B, 54 rue Emeriau (75015), tous les vendredis à 12h15.

- A l’Ehpad Anselme Payen, 9, place Violet, le mardi à 15h

PERMANENCE DES PRETRES

(possibilité de confessions)

Pendant l’année:

du lundi au vendredi de 17h30 à 19h30 et le samedi de 10h à 12h
Vacances scolaires:

du lundi au vendredi de 18h à 19h30

 

BUREAU D'ACCUEIL

Pendant l’année:

du lundi au vendredi de 9h30 à 12h et de 14h30 à 19h; le samedi de 10h à 12h et de 16h30 à 18h30
 Vacances scolaires :

du lundi au vendredi de 16h30 à 19h le samedi de 10h à 12h.

Église

Saint Jean-Baptiste de Grenelle

14 place Etienne Pernet, 75015 Paris

01 56 56 83 10 secretariat@sjbg.org

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle