Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle
Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle

Homélie du 13 mai

Ac 1,15-26                                            Dimanche 13 mai 2018

Ps 102                                           7ème dimanche de Pâques B

1 Jn 4, 11-16

Jn 17, 11-19

Entre Ascension et Pentecôte, nous sommes avec les Apôtres et des femmes dont Marie, dans la chambre haute à Jérusalem (cf Ac 1, 12-14), attendant dans la prière que se réalise la promesse du don de l’Esprit que Jésus avait faite. Rappelez-vous : c’était la première lecture de jeudi dernier, en la fête de l’Ascension : « vous allez recevoir une force quand le Saint Esprit viendra sur vous «  (Ac 1,8). Et dans ces dix jours d’attente, la première lecture nous rapporte le récit de la reconstitution du groupe des douze, avec l’élection de Matthias. Le critère pour être adjoint au groupe des Douze est d’avoir été avec Jésus durant sa vie et jusqu’à l’Ascension. L’élu est donc constitué « témoin de sa résurrection ». Après la défection de Judas, il fallait que le collège des Douze soit reconstitué avant la Pentecôte.

            C’est dans ce contexte important pour l’Eglise naissante (attente de la Pentecôte et remplacement de Judas dans une ambiance de prière) que nous méditons un extrait du chapitre 17 de Saint Jean. Ce chapitre rapporte les dernières paroles de Jésus prononcées le soir du jeudi Saint. C’est une prière. Jésus ne s’adresse donc pas à ses disciples ou à ses auditeurs. Il s’adresse au Père. Et il demande l’unité des disciples : « Père Saint, garde mes disciples unis dans ton amour (…) pour qu’ils soient un comme nous-mêmes ». L’unité entre les disciples est une condition pour que leur message soit reçu et que le monde croit ; Cette unité n’est pas seulement de vivre ensemble en bonne intelligence. Jésus prie (et veut) pour qu’existe entre ses disciples la même unité (qui est une communion) que celle qui existe entre le Père et lui. C’est la communion qui existe entre le Père et le Fils qui est la source et le fondement de la communion entre les disciples. Proclamer sa foi (nous le ferons dans un instant), c’est croire que malgré nos différences, nous sommes capables d’établir des relations entre nous. Mais plus encore, que nous sommes capables d’entrer dans une véritable communion fraternelle qui est le premier signe de la foi et donc le premier témoignage que nous sommes appelés à rendre. C’est encore le soir du jeudi saint que Jésus dira : « A ceci tous reconnaitront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres » (Jn 13, 35). Nous ne pouvons pas annoncer que Jésus est le Fils de Dieu et que Dieu est notre Père, dans être entrainés immanquablement à vivre comme des frères. Dans la deuxième lecture, Saint Jean dira : « Bien aimés, puisque Dieu nous a tellement aimés, nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres ». Aimer, c’est tout le programme que le Seigneur nous trace. Nous ne marcherons vers l’unité du corps du Christ qu’en gardant sa parole et en observant ses commandements.

            A travers ces textes que nous méditons dans l’attente de la Pentecôte, le Seigneur nous demande sans doute de convertir nos cœurs pour le laisser prendre toute la place. C’est difficile sans doute parce que c’est de l’ordre de la conversion. Et que la conversion nous engage sur le terrain du combat spirituel ; nous sommes prévenus par Jésus : « Je leur ai donné ta parole, et le monde les a pris en haine parce qu’ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi je n’appartiens pas au monde ». Or nous savons que l’amour du Christ triomphe de toutes les puissances obscures. Et c’est pour nous une formidable source d’espérance.

            En attendant le don de l’Esprit promis à l’Eglise, demandons tout au long de la semaine qui commence que notre cœur soit ouvert pour recevoir le don de Dieu qui transformera nos vies en les rendant capables de vivre de la vie que Dieu nous donne.

 

Amen !

Père Hervé Géniteau, curé

Pour faire un don, cliquez sur l'image ci-dessous

     Horaires  à          St Jean-Baptiste            de Grenelle             

HORAIRES HABITUELS

HORS VACANCES SCOLAIRES


DIMANCHE

Messes à :

- 9h, 11h  - église 

10H30, 12h15 - chapelle St Étienne  

- 18h30 dans l'église (animée par les jeunes) 

 

EN SEMAINE

-  Lundi : à 9h et 19h 

-  du mardi au vendredi : 

   8h, 9h  et 19h

 Samedi : 9h

 

Laudes à 8H35

du mardi au samedi 

               

Adoration eucharistique
Le Saint Sacrement est exposé :

- le mardi de 19h30 à 20h30 - Chapelle St Etienne 
- le vendredi de 19h30 à 20h30

- le dimanche de 17h à 18h15 

Possibilité de se confesser

 

Les messes dans le quartier

(hors vacances scolaires)

- Au C3B, 54 rue Emeriau (75015), tous les vendredis à 12h15.

- A l’Ehpad Anselme Payen, 9, place Violet, le mardi à 15h

PERMANENCE DES PRETRES

(possibilité de confessions)

Pendant l’année:

du lundi au vendredi de 17h30 à 19h30 et le samedi de 10h à 12h
Vacances scolaires:

du lundi au vendredi de 18h à 19h30

 

BUREAU D'ACCUEIL

Pendant l’année:

du lundi au vendredi de 9h30 à 12h et de 14h30 à 19h; le samedi de 10h à 12h et de 16h30 à 18h30
 Vacances scolaires :

du lundi au vendredi de 16h30 à 19h le samedi de 10h à 12h.

Église

Saint Jean-Baptiste de Grenelle

14 place Etienne Pernet, 75015 Paris

01 56 56 83 10 secretariat@sjbg.org

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle