Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle
Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle

Homélie du 14 janvier 

1 Sam 3, 3-19                                             Dimanche  14 janvier 2018

Ps 39                                                                  

1 Co 6, 13-20                                              2ème dimanche B                 

Jn 1,35-42                                                                                              

 Il  est providentiel que l’Eglise nous fasse entendre ces textes alors que depuis la fête du baptême du Christ lundi dernier, nous sommes entrés dans le cycle liturgique dit « du temps ordinaire ».  Dimanche après dimanche, nous allons suivre la vie publique de Jésus, nous allons écouter son enseignement, nous allons entendre le récit de ses miracles et découvrir, à travers ce qu’il dit et ce qu’il fait, le chemin que Dieu ouvre devant nous.

            Et à travers les textes de ce dimanche qui sont comme une inauguration, c’est de l’appel de Dieu dont il s’agit. Au début de ce temps ordinaire, il nous est bon de nous remettre, chacun, devant l’appel du Seigneur, et du changement qui en découle nécessairement dans nos vies.

            Le récit de la vocation de Samuel nous fait découvrir que la parole de Dieu n’est pas forcément immédiatement compréhensible. Samuel, dont on  nous dit qu’il « ne connaissait pas encore le Seigneur » ne pouvait donc pas reconnaître la voix de Dieu qui l’appelait. Il croyait que c’était le prêtre Elie qui l’appelait. Et voilà que ce vieil Elie sert de médiateur entre Dieu  et Samuel pour que l’appel de Dieu se fasse entendre. Elie permet donc que Samuel puisse répondre à l’appel de Dieu : « Parle, Seigneur, ton serviteur écoute ». C’est-à-dire  que nous avons parfois besoin que d’autres nous aident à entendre et à percevoir l’appel de Dieu.

            Dans l’Evangile, nous avons l’appel des premiers disciples. Et d’une certaine façon, Jean Baptiste remplit le rôle d’Elie comme « médiateur » de l’appel. C’est la désignation  de Jésus comme « l’Agneau de Dieu » par Jean Baptiste  qui provoque, chez les deux disciples le désir de suivre le Christ. D’abord, ils le suivent. Puis ils l’accompagnent. Puis ils voient où il demeure. Enfin, ils restent auprès de lui. La progression des verbes marque une proximité croissante. Quant au troisième disciple, Simon, il n’est pas appelé. Il est amené par son frère André, l’un des deux premiers. Jésus pose sur lui son regard, et il lui donne un nouveau nom : Pierre. Le nouveau nom définit sa mission.

            Ces deux textes (le livre de Samuel et l’Evangile de Jean) nous montrent clairement que Dieu  a de multiples manières de nous appeler. Et quelles que soient  les voies empruntées par le Seigneur, il s’agit pour nous d’entendre et de répondre.

            Il est une condition pour que nous puissions pleinement répondre à l’appel entendu, c’est que nous soyons libres. La liberté rend joyeux et disponible. A la lumière de la deuxième lecture, notre corps peut devenir l’un des lieux où notre liberté peut se trouver obscurcie. C’est par le corps que nous entrons en relation avec Dieu. Et que nous entrons en relation les uns avec les autres. Paul vient de nous le dire. « Vos corps sont les membres du Christ(…). Votre corps est un sanctuaire  de l’Esprit Saint ». Le corps est bon parce que voulu par Dieu. Nous venons de célébrer Noël. « Le Verbe s’est fait chair, et il a habité parmi nous » (Jn 1, 14). Le Christ a pris un corps semblable au nôtre. Cette raison seule suffit pour respecter tout corps. « Le corps n’est pas fait pour la débauche » dit l’Apôtre. Trois fois dans le texte, il y a le mot « débauche ». Cela vient du grec « porneia » qui a donné pornographie.  « L’homme qui se livre à la débauche commet un péché contre son propre corps ». Bien sûr, le pardon de Dieu est toujours possible. Nous croyons dans la foi que la miséricorde de Dieu est toujours plus grande que notre péché. Cette lettre de St Paul nous invite à porter un jugement sur l’usage que  nous faisons de notre corps. La pornographie ou les relations sexuelles désordonnées obscurcissent notre liberté. Mais il n’y a pas que la question de la pureté et de la sexualité. Il y a aussi la santé, la nourriture, le vêtement, les loisirs etc… Il n’y a pas d’un côté le corps et de l’autre côté l’âme. La personne humaine est un tout : relation, affection, intelligence etc… La dernière  phrase de St Paul aujourd’hui, c’est « Rendez gloire à Dieu dans votre corps ». Cela veut dire que notre personne est un reflet de la présence de Dieu. Paul présente ici une magnifique théologie du corps humain : membre du corps du Christ, sanctuaire de l’Esprit Saint, rayonnement de la présence de Dieu, promis à la résurrection. Nous sommes tout entier cela !

            En ce dimanche qu’on pourrait appeler « de l’appel », demandons à Dieu la grâce de la conversion pour que son appel puisse être entendu et reçu, pour que nous y répondions généreusement. Le Seigneur s’adresse à nos cœurs. Entendons l’appel du Christ à demeurer avec lui, c’est-à-dire à vivre en communion  avec lui et à partager  la mission qui et la sienne.

 

                                                                       Amen !

                                                           Père Hervé Géniteau

 

Pour faire un don, cliquez sur l'image ci-dessous

     Horaires  à          St Jean-Baptiste            de Grenelle             

HORAIRES HABITUELS

HORS VACANCES SCOLAIRES


DIMANCHE

Messes à :

- 9h, 11h  - église 

10H30, 12h15 - chapelle St Étienne  

- 18h30 dans l'église (animée par les jeunes) 

 

EN SEMAINE

-  Lundi : à 9h et 19h 

-  du mardi au vendredi : 

   8h, 9h  et 19h

 Samedi : 9h

 

Laudes à 8H35

du mardi au samedi 

               

Adoration eucharistique
Le Saint Sacrement est exposé :

- le mardi de 19h30 à 20h30 - Chapelle St Etienne 
- le vendredi de 19h30 à 20h30

- le dimanche de 17h à 18h15 

Possibilité de se confesser

 

Les messes dans le quartier

(hors vacances scolaires)

- Au C3B, 54 rue Emeriau (75015), tous les vendredis à 12h15.

- A l’Ehpad Anselme Payen, 9, place Violet, le mardi à 15h

PERMANENCE DES PRETRES

(possibilité de confessions)

Pendant l’année:

du lundi au vendredi de 17h30 à 19h30 et le samedi de 10h à 12h
Vacances scolaires:

du lundi au vendredi de 18h à 19h30

 

BUREAU D'ACCUEIL

Pendant l’année:

du lundi au vendredi de 9h30 à 12h et de 14h30 à 19h; le samedi de 10h à 12h et de 16h30 à 18h30
 Vacances scolaires :

du lundi au vendredi de 16h30 à 19h le samedi de 10h à 12h.

Église

Saint Jean-Baptiste de Grenelle

14 place Etienne Pernet, 75015 Paris

01 56 56 83 10 secretariat@sjbg.org

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle