Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle
Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle

Homélie du 15/10/2017

Is 25-6 – 10a                                              Dimanche 15 octobre 2017

Ps 22

Phil 4, 12-20                                         28ème dimanche  ordinaire   A

Mt 22, 1-14                                    

 

 

Nous continuons aujourd’hui notre lecture de l’Evangile de Matthieu. Et ce matin, nous avons une nouvelle parabole que Jésus  raconte au cours de la Semaine Sainte. Nous sommes donc quelques heures avant la Passion. Et c’est du jugement que Jésus nous parle.

 

Toute la tradition biblique présente le Jugement comme une invitation au festin. Le prophète Isaïe vient de nous le rappeler : « Le Seigneur de l’univers préparera pour tous les peuples, sur sa montagne, un festin de viandes succulentes et de vins décantés, un festin de viandes grasses et de vins capiteux ». Il est bien dit  que tous les peuples sont invités à ce festin.

 

L’Evangile fait un pas de plus. Ce festin, c’est un festin de noces. Et les noces sont le symbole de la communion joyeuse et définitive de Dieu avec son peuple. Tous les hommes sont appelés à ce festin de noces mais on peine à trouver des hommes et des femmes pour venir partager ce banquet. Tous ne répondent pas. Dans notre texte, la première série d’invités « ne voulaient pas venir ». La seconde série d’invités invoquent 1000 raisons de ne pas venir. Et ils vont encore plus loin : ils « empoignèrent les serviteurs, les maltraitèrent et les tuèrent ».

 

Il y a donc une question qui nous est posée : quelle est notre réponse  à l’appel de Dieu ? Même  si le festin de noces est un festin pour tous, encore faut-il y répondre. Notre liberté est engagée dans notre réponse à l’appel de Dieu. Nous pouvons passer à côté de la grâce qui nous est offerte. Les invités ont parfois quelque chose de plus important à faire. Leurs tâches terrestres  sont plus urgentes. Tant pis pour eux !

 

Il y a alors une troisième série d’invités que le roi envoie chercher : « Allez donc aux croisées des chemins. Tous ceux que vous trouverez, invitez-les à la noce ». Cette fois, la salle du festin est remplie de convives, « les mauvais comme les bons ». Cette fois, le roi ne demande plus à ses serviteurs d’appeler ceux qui seraient dignes de ses bienfaits en excluant les autres. Il veut seulement, d’une volonté délibérée, que ses inépuisables richesses soient  communiquées avec surabondance à  d’innombrables convives. Cette troisième invitation aux noces a un caractère universel. Et s’il se trouve des « mauvais » parmi les convives, c’est que Dieu invite à la joie du Royaume tous les hommes, y compris les pécheurs.

 

Et pourtant, la fin du texte nous déconcerte. Le roi, alors qu’il invite largement, fait jeter dehors celui qui ne porte pas le vêtement de noce. Qu’est-ce que cela signifie ? Dans une homélie, le pape Benoît XVI citait Saint Grégoire le Grand. La personne qui est entrée et qui est jetée dehors, c’est celle qui ne porte pas l’habit nuptial de l’amour. « Celui qui ne vit pas la foi en tant qu’amour n’est pas préparé pour les noces et il est jeté dehors » (Benoît XVI – Homélie 21 avril 2011).

 

Les invités doivent répondre à l’amour par l’amour. L’homme qui ne porte pas l’habit de noce représente ceux qui qui professent la foi au Christ en pensant que le Salut est acquis sans condition. Pour entrer dans le Royaume des Cieux, il faut changer les dispositions de notre cœur, revêtir et conserver en nous l’habit de noces, la charité, vivre un profond amour pour Dieu et notre prochain.

 

Ultimement, le don de Dieu, le festin de noce du Fils, c’est l’Eucharistie, source et sommet de notre vie. « Heureux les invités au repas du Seigneur ! Heureux  les invités au festin des noces de l’Agneau » ! Ne refusons pas l’invitation. Et alors notre vie sera saisie par le Christ.

 

                                                                                 Amen !

 

                                                                       Père Hervé Géniteau

 

Pour faire un don, cliquez sur l'image ci-dessous

     Horaires  à          St Jean-Baptiste            de Grenelle              

MESSES DOMINICALES

SAMEDI : Messe anticipée à 18h30 dans l’église


DIMANCHE

Messes à :

- 9h, 11h  - église 

10H30, 12h15 - chapelle St Étienne  

- 18h30 dans l'église (animée par les jeunes) 

 

EN SEMAINE


-  Lundi : messes à 9h et 19h 

-  du mardi au vendredi : 

   messes : 8h, 9h  et 19h

-  Samedi : 9h

 

Laudes à 8H35

du mardi au samedii 

               

 

  

Adoration eucharistique
Le Saint Sacrement est exposé :

- le mardi de 19h30 à 20h30 - Chapelle St Etienne 
- le vendredi de 19h30 à 20h30

- le dimanche de 17h à 18h15 

 

Possibilité de se confesser

 

Les messes dans le quartier

(hors vacances scolaires)

- Au C3B, 54 rue Emeriau (75015), tous les vendredis à 12h15.

- A l’Ehpad Anselme Payen, 9, place Violet, le mardi à 15h

PERMANENCE DES PRETRES

(possibilité de confessions)

Pendant l’année:

du lundi au vendredi de 17h30 à 19h30 et le samedi de 10h à 12h
Vacances scolaires:

du lundi au vendredi de 18h à 19h30

 

BUREAU D'ACCUEIL

Pendant l’année:

du lundi au vendredi de 9h30 à 12h et de 14h30 à 19h; le samedi de 10h à 12h et de 16h30 à 18h30
 Vacances scolaires :

du lundi au vendredi de 16h30 à 19h le samedi de 10h à 12h.

Église

Saint Jean-Baptiste de Grenelle

14 place Etienne Pernet, 75015 Paris

01 56 56 83 10 secretariat@sjbg.org

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle