Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle
Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle

Homélie du 22 octobre

 

Is 45 -1-6                                                       Dimanche 22 octobre 2017

Ps 95

1 Tess 1, 1-5                                                       29ème dimanche  A

Mt 22,15-21                                  

                                                                                             « Rendez donc à César ce qui est à César 

et à Dieu ce qui est à Dieu ». 

Cette sentence lapidaire que nous venons d’entendre dans la bouche de Jésus (et qui est devenu un proverbe) a fait couler beaucoup d’encre ! Un piège est tendu à Jésus. On lui demande s’il est permis ou non de payer  l’impôt à l’empereur César. S’il dit oui, on dira qu’il soutient Hérode et l’empereur, et il se mettra à dos ses disciples. S’il dit non, il se mettra à dos les partisans d’une collaboration avec les romains. Jésus ne tombe pas dans le piège et dépasse la question posée. « Rendez à César ce qui est à César ». Cela veut dire « Faites votre devoir civique ». Et en même temps, « rendez à Dieu ce qui est à Dieu. Donc, « accomplissez  vos obligations religieuses ». Jésus demande que la réalité temporelle soit respectée, mais qu’elle soit vue dans la lumière de Dieu. Il ne s’agit pas de mettre Dieu et César en position de rivalité, mais  de se situer  soi-même en vérité, en sachant que Dieu est l’Unique et que lui seul est digne de notre amour. Il s’agit de reconnaître que tout vient de Dieu. C’est l’attitude fondamentale de la créature en face de son créateur. Dans le livre d’Isaïe, nous venons de l’entendre, Dieu dit  « Je suis le Seigneur, il n’en est pas d’autre. Hors moi, pas de Dieu ». Et Dieu  insiste : « Il n’y a rien en dehors de moi ». Cette proclamation prophétique est le cœur de l’alliance conclue entre Dieu et Israël. « Ecoute  Israël, le Seigneur notre Dieu est l’unique. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout cœur, de toute ton âme et de toute ta force » (Dt 6,4-5). C’est aussi le cœur de notre foi. Il n’y a qu’un seul Dieu et un seul Seigneur. « Je crois en un seul Dieu et un seul Seigneur ». « Je crois en un seul Dieu… » allons-nous dire dans un instant en proclamant notre foi comme chaque dimanche.

La parole de Dieu aujourd’hui nous invite donc à nous recentrer. Il nous faut prendre la mesure  du fait que Dieu seul gouverne et conduit nos vies. Décidons donc  d’abandonner tout de qui peut nous éloigner du Dieu unique qui nous fait vivre. Et cela  parce que (comme Saint Paul le disait aux Thessaloniciens) « Vous avez été choisis par Dieu ». Ce choix de Dieu est fondateur dans nos vies. Nous sommes choisis par Dieu, non en fonction de nos mérites particuliers,  mais gratuitement, par amour, par pure grâce. La source de ce choix de Dieu c’est dans son amour pour nous que nous la trouvons.

Seulement, il nous faut répondre à cet amour. Nous ne pouvons pas être aimés à ce point sans que cela change nos vies en profondeur. Et dans l’épitre de ce matin, Saint Paul cite trois « domaines » où il nous faut avancer ». Sans cesse, nous nous souvenons que votre foi est active, que votre charité se donne de la peine, que votre espérance tient bon ».

Ainsi, rendre à Dieu ce qui est à Dieu, c’est reconnaître qu’il est notre Créateur et que nous lui appartenons. C’est discerner sa volonté afin de la mettre en œuvre. C’est-à-dire en la traduisant concrètement dans notre comportement personnel. C’est là que l’Evangile nous ramène à l’essentiel. La pièce de monnaie portait la marque de César. Nous chrétiens, nous portons la marque de Dieu. Au jour de notre baptême, nous avons été  marqués de la Croix du Christ. Nous sommes devenus enfants de Dieu. Cette marque doit orienter toute notre vie. Désormais, nous cherchons à nous imprégner de la présence et de l’amour de Dieu. Quand on aime vraiment, on ne cherche plus à savoir ce qui est permis ou défendu. Celui qui aime comprend qu’il doit aimer  comme Dieu. Cela ne signifie pas que nous allons nous désintéresser du monde dans lequel nous vivons. C’est dans ce monde tel qu’il est que nous sommes tous envoyés comme messagers de l’Evangile. En cette journée missionnaire mondiale, nous sommes évidemment invités à prendre conscience de notre responsabilité. C’est ce que nous demandons à Dieu en célébrant cette messe ensemble ce matin.

 

 

                                                                                Amen !

 

                                                                       Père Hervé Géniteau

 

 

Pour faire un don, cliquez sur l'image ci-dessous

     Horaires  à          St Jean-Baptiste            de Grenelle              

MESSES DOMINICALES

SAMEDI : Messe anticipée à 18h30 dans l’église


DIMANCHE

Messes à :

- 9h, 11h  - église 

10H30, 12h15 - chapelle St Étienne  

- 18h30 dans l'église (animée par les jeunes) 

 

EN SEMAINE


-  Lundi : messes à 9h et 19h 

-  du mardi au vendredi : 

   messes : 8h, 9h  et 19h

-  Samedi : 9h

 

Laudes à 8H35

du mardi au samedii 

               

 

  

Adoration eucharistique
Le Saint Sacrement est exposé :

- le mardi de 19h30 à 20h30 - Chapelle St Etienne 
- le vendredi de 19h30 à 20h30

- le dimanche de 17h à 18h15 

 

Possibilité de se confesser

 

Les messes dans le quartier

(hors vacances scolaires)

- Au C3B, 54 rue Emeriau (75015), tous les vendredis à 12h15.

- A l’Ehpad Anselme Payen, 9, place Violet, le mardi à 15h

PERMANENCE DES PRETRES

(possibilité de confessions)

Pendant l’année:

du lundi au vendredi de 17h30 à 19h30 et le samedi de 10h à 12h
Vacances scolaires:

du lundi au vendredi de 18h à 19h30

 

BUREAU D'ACCUEIL

Pendant l’année:

du lundi au vendredi de 9h30 à 12h et de 14h30 à 19h; le samedi de 10h à 12h et de 16h30 à 18h30
 Vacances scolaires :

du lundi au vendredi de 16h30 à 19h le samedi de 10h à 12h.

Église

Saint Jean-Baptiste de Grenelle

14 place Etienne Pernet, 75015 Paris

01 56 56 83 10 secretariat@sjbg.org

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle