Homélie du 25 mars  Rameaux

Mc 11, 1-10                                   Dimanche  25 mars 2018

Is 50, 4-7

Ps 21                                                                  

Phil 2, 6-11                                         Rameaux - Année B          

MC 14, 1-15, 47                                                                       

                                                                       

 

 

Aujourd’hui, nous entrons dans la semaine Sainte, l’ultime semaine, au cours de laquelle nous allons prendre les moyens d’accompagner le Christ dans son chemin de Croix, dans sa Passion jusque dans sa mort, pour avoir part à sa résurrection.

 

            Aujourd’hui, en ce dimanche des Rameaux, Jésus entre triomphalement à Jérusalem, acclamé comme un roi (ce qu’il est réellement, même si ce n’est pas à la manière du monde), acclamé comme « celui qui vient au nom du Seigneur ». Il sait qu’Il va  y subir la Passion. Il sait qu’Il va accomplir la prophétie d’Isaïe que nous entendions tout à l’heure : « J’ai présenté mon dos à ceux qui me frappaient, et mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe. Je n’ai pas caché ma face devant les outrages et les crachats ».

           

            Entrer dans la semaine Sainte, c’est entrer au cœur du mystère de notre salut. Volà pourquoi les heures dans lesquelles nous entrons et que nous allons vivre avec le Christ sont empruntes de gravité. Il faudrait que nous mesurions bien cela. Prenons conscience que Jésus a vécu sa mort par amour pour nous. Sa mort est la conséquence de notre péché. La conversion à laquelle nous sommes appelés est notre réponse d’amour à l’amour dont nous sommes aimés. Au cours de la semaine qui commence aujourd’hui, c’est l’infini de l’amour dont nous sommes aimés qui nous est révélé. Voilà pourquoi il est encore temps de nous préparer à Pâques. Contemplant en ce jour le Christ en Croix et laissant son regard d’amour se poser sur nous, l’Esprit Saint va faire jaillir de nos cœurs le cri du Centurion de l’Evangile : « Vraiment cet homme était Fils de Dieu ».

 

            La bonne nouvelle de cette fête des Rameaux va se déployer tout au long de la semaine Sainte.

 

            Jeudi, nous ferons mémoire de la Cène au cours de laquelle Jésus institue l’Eucharistie.

            Vendredi nous ferons le chemin de Croix avec Jésus.

            Samedi, nous veillerons auprès du tombeau, attendant que se réalise la promesse de la Résurrection que nous célèbrerons dans la nuit. Au cours de la vigile pascale, samedi soir, j’aurai la joie de baptiser Lydie, Simon et Uriel-Lorci qui vont maintenant redire devant nous le Credo, qui constitue le trésor de notre foi. Demandons pour eux la grâce de la fidélité, le courage de ne pas renier, et la charité pour se donner totalement au Père.

 

            Nous allons rentrer chez nous avec du rameau béni. Ce n’est pas un grigri !!! Je vous rappelle, ce rameau, ce que nous avons chanté « Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! ». Que ce rameau soit le signe de notre engagement auprès du Seigneur.

 

            Mes frères, entrons dans cette grande semaine. Demandons à Dieu qu’Il nous comble de grâces.

                                                                       Amen !

                                                           Père Hervé Géniteau

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle 14 place Etienne Pernet, 75015 Paris tel : 01 56 56 83 10 mail : secretariat@sjbg.org