Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle
Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle

Homélie du 29 octobre

Ex 22, 20-26                                                 Dimanche 29 octobre 2017

Ps 17

1 Tess 1, 5-10                                             30ème  dimanche  ordinaire A

Mt 22, 34-40                                                         

 

 

          

 Afin de bien comprendre cet évangile que l’Eglise nous fait méditer aujourd’hui, il est important de noter que la rencontre de Jésus avec les pharisiens, a lieu au cours de la semaine sainte, donc dans le contexte dramatique de sa Passion. Et Matthieu rassemble dans cette fin de ministère public de Jésus un certain nombre de controverses que nous avons lues ces dernières semaines. Rappelez-vous juste dimanche dernier, nous avons entendu comment les pharisiens tentaient de piéger Jésus en lui demandant s’il convenait ou non de payer l’impôt à César. Les versets qui précèdent immédiatement ceux d’aujourd’hui  (et que la liturgie ne nous fait pas lire) concernent la question des saducéens sur la résurrection avec la femme qui épouse successivement sept frères. « A la résurrection, duquel sera-t-elle l’épouse, puisque chacun l’a eue pour épouse (Mt 22, 28).

            Aujourd’hui, les pharisiens cherchent à prendre Jésus en défaut en lui demandant « Maître, dans la loi quel est le plus grand commandement ? »  Il faut savoir qu’à partir des 10 commandements donnés par Dieu, les pharisiens avaient détaillé plus de 600 préceptes qui explicitent comment observer les 10  commandements dans les situations les plus concrètes de la vie humaine. Et les pharisiens justement étaient les plus zélés dans l’observance de la loi. Ils en arrivaient à s’imposer des obstacles impossibles à surmonter. C’est d’ailleurs ce que Jésus leur reproche dans le chapitre suivant de l’Evangile. Dans ce contexte, la question des pharisiens est un piège : quoique Jésus réponde, il trouvera parmi ses interlocuteurs des gens pour dire qu’il se trompe.

Et voilà que Jésus répond au cœur en reprenant le premier  des 10 commandements « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit ». Et dans la foulée, Jésus cite  le second commandement, ce que ne lui demandait pas le docteur de la loi. Dans sa réponse, Jésus dépasse la question. « Et le second lui est semblable : tu aimeras ton prochain comme toi-même ». Jésus présente ces deux commandements (celui de l’amour de Dieu et celui de l’amour du prochain) comme les deux principaux commandements desquels découlent  tous les autres. « De ces deux commandements dépend tout la Loi ainsi que les prophètes. »

A travers cette réponse aux pharisiens, c’est évidemment aussi à nous que Jésus s’adresse. Ce qui est tout à fait essentiel à noter, c’est que Jésus précise  que le second commandement (l’amour du prochain)  est semblable au premier (l’amour de Dieu). Autrement dit, amour de Dieu et amour des frères  sont liés. C’est ce que Saint Jean dira dans sa première lettre : « Si quelqu’un dit  « j’aime Dieu », alors qu’il a de la haine contre son frère, c’est un menteur. En effet, celui qui n’aime pas son frère qu’il voit est incapable d’aimer Dieu qu’il ne voit pas (1 Jn 4, 20-21). Proclamer sa foi chaque dimanche (nous le ferons dans un instant) peut rester seulement des paroles. Mais  traduire cette fois dans une manière  de nous comporter avec nos frères est le signe que nous aimons Dieu et que notre capacité à aimer nos frères trouve sa source  dans l’amour dont Dieu nous aime et dont nous répondons à cet amour. Etre chrétien, c’est aimer Dieu et son prochain. Aimer son prochain, c’est  être vraiment disponible. Aimer, ce n’est pas le sentiment vague d’être bien avec quelqu’un. Aimer, c’est être capable de donner sa vie. C’est ce que fera parfaitement Jésus le Jeudi Saint et le Vendredi Saint. Je rappelle que nous sommes ici au cœur de la Semaine Sainte. C’est  aussi notre responsabilité : « C’est à l’amour que vous aurez les uns pour les autres que tous vous reconnaîtront  comme mes disciples »  (Jn 13, 35). A contrario, si nous ne nous aimons pas, nous sommes un contre témoignage.

Il est bon que, par ce texte, nous soyons  ramenés au cœur de notre vie de disciples. Le Christ aujourd’hui nous invite à le suivre en nous demandant de vivre ces deux commandements jamais dissociables. Il s’agit pour nous d’entrer dans le mouvement de son don total. Mais ces commandements, nous ne pouvons les vivre que si nous ouvrons nos cœurs pour recevoir le don de Dieu. C’est Dieu lui-même qui vient aimer en nous.
            Demandons à Dieu, en célébrant cette eucharistie qu’il nous fasse comprendre comment la foi et l’amour de Dieu unique s’expriment  et se manifestent dans l’amour de ceux qu’il a créés à son Image et à sa ressemblance. Il s’agit d’aimer Dieu et d’aimer son prochain de l’amour même  dont il est aimé par Dieu. C’est-à-dire en donnant notre vie. C’est Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus qui disait : « Aimer, c’est tout donner et se donner soi-même ».

 

                                                                                Amen !

 

                                                                       Père Hervé Géniteau

 

 

Pour faire un don, cliquez sur l'image ci-dessous

     Horaires  à          St Jean-Baptiste            de Grenelle              

MESSES DOMINICALES

SAMEDI : Messe anticipée à 18h30 dans l’église


DIMANCHE

Messes à :

- 9h, 11h  - église 

10H30, 12h15 - chapelle St Étienne  

- 18h30 dans l'église (animée par les jeunes) 

 

EN SEMAINE


-  Lundi : messes à 9h et 19h 

-  du mardi au vendredi : 

   messes : 8h, 9h  et 19h

-  Samedi : 9h

 

Laudes à 8H35

du mardi au samedii 

               

 

  

Adoration eucharistique
Le Saint Sacrement est exposé :

- le mardi de 19h30 à 20h30 - Chapelle St Etienne 
- le vendredi de 19h30 à 20h30

- le dimanche de 17h à 18h15 

 

Possibilité de se confesser

 

Les messes dans le quartier

(hors vacances scolaires)

- Au C3B, 54 rue Emeriau (75015), tous les vendredis à 12h15.

- A l’Ehpad Anselme Payen, 9, place Violet, le mardi à 15h

PERMANENCE DES PRETRES

(possibilité de confessions)

Pendant l’année:

du lundi au vendredi de 17h30 à 19h30 et le samedi de 10h à 12h
Vacances scolaires:

du lundi au vendredi de 18h à 19h30

 

BUREAU D'ACCUEIL

Pendant l’année:

du lundi au vendredi de 9h30 à 12h et de 14h30 à 19h; le samedi de 10h à 12h et de 16h30 à 18h30
 Vacances scolaires :

du lundi au vendredi de 16h30 à 19h le samedi de 10h à 12h.

Église

Saint Jean-Baptiste de Grenelle

14 place Etienne Pernet, 75015 Paris

01 56 56 83 10 secretariat@sjbg.org

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle