Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle
Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle

Homélie du 4 mars 2018

Ex 17, 3 -7                                                   

Ps 94                                                              

Rm 5,1-2.5-8                                             3ème dimanche Carême B

Jn 4,5-42                                                                                                 

 

 

 Avec ce long Evangile de la rencontre de Jésus avec la Samaritaine, nous continuons notre marche vers Pâques en accompagnant  nos trois catéchumènes qui vont dans un instant vivre le premier scrutin. La force de Dieu leur sera donnée dans cette  ultime préparation au baptême qu’ils recevront  dans la nuit de Pâques.

            C’est clairement le thème de l’eau qui ressort des lectures de ce dimanche.  Dans toute la Bible, comme dans l’expérience humaine la plus concrète, l’eau est toujours signe de vie. Le livre de l’Exode nous rappelle que   Dieu n’a pas laissé mourir son peuple dans le désert. Il a donné à Moïse  la possibilité de faire jaillir l’eau du rocher, alors que le peuple  récrimine contre Dieu et Moïse : « Pourquoi nous as-tu fait monter d’Egypte ? » Dans le désert, le peuple en arrive à regretter l’esclavage d’Egypte : « il aurait  mieux valu mourir de la main du Seigneur, au pays d’Egypte, quand nous étions assis près des marmites de viande, quand nous mangions du pain à satiété (Ex 16,3). Le paradoxe, c’est que Dieu libère son peuple et que le peuple veut revenir en arrière. C’est donc un problème de foi. Le désert est, de fait, un chemin d’épreuves, non seulement à cause de la nourriture et de la boisson qui manquent, mais aussi un chemin d’épreuve pour la foi. Comment  tenir en même temps que Dieu nous libres, et que la vie n’est pas un long fleuve tranquille ?  Nous ne pouvons-nous appuyer que sur cette affirmation de St Paul que nous venons d’entendre : « La preuve que Dieu nous aime, c’est que le Christ est mort pour nous, alors que nous étions encore pécheurs » (Rm 5,8). C’est vraiment le fondement de notre foi.

            L’itinéraire que Jésus fait parcourir à la Samaritaine est extrêmement éclairant sur le chemin de foi que nous avons, nous aussi, à vivre. Le temps manque, dans le cadre d’une homélie, d’explorer le texte en détail. Mais je vous invite, vraiment, à faire ce travail chez vous. Cette femme, rejetée pour de nombreuses raisons (elle est exclue de la vie religieuse : elle est hérétique. Elle est exclue de son peuple : elle a eu cinq maris et l’homme avec lequel elle vit n’est pas son mari), cette femme vit cachée : elle vient puiser l’eau à midi, l’heure la plus chaude de la journée, parce qu’elle est certaine de ne rencontrer personne ! Et voilà que Jésus vient la chercher là, dans la plus extrême déréliction. Et il va peu à peu la transformer en disciple. Le thème de l’eau est évidemment central, comme dans la première lecture tout à l’heure. Jésus la fait passer de l’eau du puits à l’eau vive : « quiconque boit de cette eau aura de nouveau soif. Mais celui qui boira de l’eau que moi je lui donnerai n’aura plus jamais soif. Et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source  d’eau jaillissant pour la vie éternelle » (Jn 4 13-14). Cette eau qui jaillit pour la vie éternelle, c’est le baptême.

            Puis, à partir de cet échange sur l’eau, le dialogue se poursuit et en l’aidant à découvrir la vérité de sa vie, Jésus amène la Samaritaine à devenir disciple. Elle devient médiatrice de la rencontre entre Jésus et les Samaritains. « Venez voir un homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait. Ne serait-il pas le Christ ? (Jn  4, 29).

            Ce chemin de foi de la Samaritaine, nous avons à le faire nous aussi, tout spécialement au cœur du Carême. C’est notre réponse d’amour à l’amour dont nous sommes aimés. St Paul nous a dit dans l’épitre aux Romains : «  L’amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné » (Rm 5,5).

            Alors, nous sommes au cœur du mystère de la foi dont je parlais tout à l’heure : nous sommes aimés malgré nos péchés et nos faiblesses. C’est l’expérience du peuple dans le désert. C’est l’expérience de la Samaritaine. L’amour de Dieu  est plus grand que tout. Il nous remet debout. C’est l’expérience que nous faisons (notamment, mais pas seulement !) dans le sacrement de réconciliation. La grâce  du Carême, c’est de nous  regarder comme le Seigneur nous regarde : un regard d’amour, un regard bienveillant, un regard qui sauve. Qu’il ouvre notre cœur. Alors, tout sera possible ! 

            « Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : « Donne-moi à boire, c’est toi  qui lui aurait demandé, et il t’aurait donné de l’eau vive » (Jn 4,10).

 

                                                                                              Amen !

 

                                                                                  Père Hervé Géniteau 

 

 

Pour faire un don, cliquez sur l'image ci-dessous

     Horaires  à          St Jean-Baptiste            de Grenelle             

HORAIRES HABITUELS

HORS VACANCES SCOLAIRES


DIMANCHE

Messes à :

- 9h, 11h  - église 

10H30, 12h15 - chapelle St Étienne  

- 18h30 dans l'église (animée par les jeunes) 

 

EN SEMAINE

-  Lundi : à 9h et 19h 

-  du mardi au vendredi : 

   8h, 9h  et 19h

 Samedi : 9h

 

Laudes à 8H35

du mardi au samedi 

               

Adoration eucharistique
Le Saint Sacrement est exposé :

- le mardi de 19h30 à 20h30 - Chapelle St Etienne 
- le vendredi de 19h30 à 20h30

- le dimanche de 17h à 18h15 

Possibilité de se confesser

 

Les messes dans le quartier

(hors vacances scolaires)

- Au C3B, 54 rue Emeriau (75015), tous les vendredis à 12h15.

- A l’Ehpad Anselme Payen, 9, place Violet, le mardi à 15h

PERMANENCE DES PRETRES

(possibilité de confessions)

Pendant l’année:

du lundi au vendredi de 17h30 à 19h30 et le samedi de 10h à 12h
Vacances scolaires:

du lundi au vendredi de 18h à 19h30

 

BUREAU D'ACCUEIL

Pendant l’année:

du lundi au vendredi de 9h30 à 12h et de 14h30 à 19h; le samedi de 10h à 12h et de 16h30 à 18h30
 Vacances scolaires :

du lundi au vendredi de 16h30 à 19h le samedi de 10h à 12h.

Église

Saint Jean-Baptiste de Grenelle

14 place Etienne Pernet, 75015 Paris

01 56 56 83 10 secretariat@sjbg.org

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle