HOMELIE DU 5 AVRIL 2020                                   DIMANCHE DES RAMEAUX ET DE LA PASSION DU CHRIST        

Is 50, 4 - 7

Ps 21

Ph 2, 5-11

Mt 26, 14-27, 66

.

 

 

Avec cette célébration du dimanche des Rameaux et de la Passion, nous entrons cette année dans une semaine Sainte totalement inédite. A la fois nous sommes isolés les uns des autres puisque nous ne pouvons pas nous réunir dans nos églises. Et à la fois, nous sommes réunis dans une grande, et vraie surtout, communion spirituelle. Nous l’avons déjà dit : notre communauté paroissiale est rassemblée d’une autre manière. Et quelles que soient les circonstances, nous nous préparons à suivre le Christ dans sa Passion et dans sa Résurrection.

 

            En ce dimanche, Jésus entre triomphalement à Jérusalem, acclamé par la foule : « Hosanna au fils de David ! Béni soit Celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux ! ». Et il est vraiment « Celui qui vient au nom du Seigneur ». Il sait qu’il va subir la Passion. Il sait qu’Il va accomplir la prophétie d’Isaïe que nous entendions tout à l’heure : « J’ai présenté mon dos à ceux qui me frappaient, et mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe. Je n’ai pas caché ma face devant les outrages et les crachats ».

 

            Entrer dans la semaine Sainte, c’est entrer au cœur du mystère de notre Salut. Voilà pourquoi les heures dans lesquelles nous entrons et que nous allons vivre avec le Christ sont empruntées de gravité.

 

            Il faudrait que nous mesurions bien cela. Et peut-être le confinement dans lequel nous sommes et que nous n’avons pas choisi, va nous aider. Prenons conscience que Jésus a vécu sa mort par amour pour nous. Sa mort est la conséquence de notre péché. La conversion à laquelle nous sommes appelés est notre réponse d’amour à l’amour dont nous sommes aimés. Au cours de la semaine qui commence aujourd’hui, c’est l’infini de l’amour dont nous sommes aimés qui nous est révélé. Voilà pourquoi il est tellement important de nous préparer à Pâques. Contemplant en ce jour le Christ en Croix et laissant son regard d’amour se poser sur nous, l’Esprit Saint va faire jaillir de nos cœurs le cri du centurion de l’Evangile : « Vraiment, celui-ci était fils de Dieu ». La Bonne Nouvelle de cette fête des Rameaux va se déployer tout au long de la Semaine Sainte. Alors, dans les jours qui viennent, nous allons nous laisser conduire par la pédagogie de la liturgie. Profitons de ce temps que nous avons cette année pour mesurer sa richesse. Lisons, méditons, approprions-nous ces textes inépuisables. Ils nous aident à nous préparer à Pâques.

 

            Tout au long de cette semaine Sainte, nous sommes invités à nous plonger dans la prière avec Jésus, nous rappelant qu’Il nous dit à chacun, comme il vient de le dire à Pierre : « Veillez et priez pour ne pas entrer en tentation. L’Esprit est ardent, mais la chair est faible ».

 

            Alors, soyons fidèles tout au long de cette semaine où nous est révélé l’amour infini de Dieu pour tout homme. Comment allons-nous répondre ?

 

            Amen !

            Père Hervé Géniteau, curé

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle 14 place Etienne Pernet, 75015 Paris tel : 01 56 56 83 10 mail : secretariat@sjbg.org