Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle
Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle

Homélie du 6 mai 2018

Ac 10, 25-48                                            Dimanche 6 mai 2018

Ps 97

1 Jn 4, 7-10                         6ème dimanche de Pâques - Année B

Jn 15, 9-17

L’Evangile que nous lisons en ce sixième dimanche de Pâques fait suite immédiatement à celui de la semaine dernière. Et d’ailleurs, pour bien comprendre, il faudrait lire les 17 premiers versets de ce chapitre 15 de Saint Jean. Je vous invite à le faire chez vous pour bien entrer dans le développement que fait Jésus afin de vous en nourrir vraiment. Ces paroles ont été dites le soir du jeudi Saint. Et elles résonnent en quelque sorte comme le « testament spirituel » de Jésus. Ce sont à la fois les dernières instructions qu’Il veut donner à ses disciples, mais aussi la clef qui peut leur permettre de mieux comprendre les événements ultimes auxquels ils vont être associés.

Ce qui résume au fond ce que dit Jésus, c’est « Mon commandement, le voici : aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ». Nous sommes alors au centre de l’Evangile, et donc au centre de la vie chrétienne. Cette phrase de Jésus, nous la répétons tellement qu’elle risque de devenir un slogan. Et pourtant, il nous faut mesurer ce qu’elle signifie, et mesurer aussi la difficulté réelle que nous avons tous à mettre en œuvre ce commandement. D’ailleurs, si c’était facile, Jésus ne parlerait pas de « commandement ». Et il ajoute : « il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime ». Donner sa vie, Jésus le fait parfaitement le jeudi et le vendredi Saint dans sa Passion. Nous connaissons tous cette phrase de Sainte Thérèse de Lisieux qui dit « Aimer, c’est tout donner et se donner soi-même ». Je peux donc vérifier que j’aime quelqu’un lorsque je suis prêt à lui donner ma vie. Aimer, c’est l’enjeu décisif de chacune de nos vies. Dans la deuxième lecture, nous avons entendu Saint Jean nous dire clairement « Aimons nous les uns les autres, puisque l’amour vient de Dieu ». Le signe que Dieu nous aime de l’amour le plus grand, c’est précisément que Jésus offre sa vie pour l’humanité qu’Il aime. Et cela est pour nous source de la vraie joie : » Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite ». Ce n’est pas la bonne fortune qui nous rend heureux, mais c’est la promesse de Dieu de nous aimer jusqu’au bout. C’est la manifestation  de cet amour absolu et définitif dans la Croix du Christ qui nous remplit de joie. Cette joie vient de la parole de Jésus à ses disciples : « Je ne vous appelle plus serviteurs (…) ; je vous appelle mes amis ». Nous ne sommes plus par rapport à Dieu comme des serviteurs. Nous sommes les amis du Christ, non pas parce que nous serions montés en grade, mais parce que le secret du mystère de Dieu nous est révélé : la miséricorde et le pardon.

Il nous faut alors comprendre que notre vie s’engage sur le mode d’une réponse à un appel du Christ qui toujours est premier. « Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis ». C’est toujours le Christ qui a l’initiative dans nos vies. Si nous sommes choisis, ce n’est pas que nous sommes les plus riches, les plus beaux, les plus forts ou les plus intelligents. C’est en vue d’une mission : « afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure ». Comment cela va-t-il se vivre ? Jésus donnait la réponse la semaine dernière : « Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit, car en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire » (J, 15,5). « Rien » : il ne dit pas 1 % ! Non ! Rien ! Cette mission confiée qui est de porter du fruit, c’est en même temps une lourde responsabilité pour chacun de nous. « Celui qui aime est né de Dieu et connait Dieu » nous a dit Saint Jean dans la deuxième lecture. C’est tout un programme ! C’est l’enjeu de notre vie !

Nous sommes appelés à témoigner du Christ qui aime chacun non seulement avec des mots, mais en acte et en vérité, c’est-à-dire en surmontant toutes les raisons que nous pourrions  avoir de ne pas nous aimer, afin de nous aimer les uns les autres comme Il nous a aimés.

Amen !

Père Hervé Géniteau, curé

 

Pour faire un don, cliquez sur l'image ci-dessous

     Horaires  à          St Jean-Baptiste            de Grenelle             

HORAIRES HABITUELS

HORS VACANCES SCOLAIRES


DIMANCHE

Messes à :

- 9h, 11h  - église 

10H30, 12h15 - chapelle St Étienne  

- 18h30 dans l'église (animée par les jeunes) 

 

EN SEMAINE

-  Lundi : à 9h et 19h 

-  du mardi au vendredi : 

   8h, 9h  et 19h

 Samedi : 9h

 

Laudes à 8H35

du mardi au samedi 

               

Adoration eucharistique
Le Saint Sacrement est exposé :

- le mardi de 19h30 à 20h30 - Chapelle St Etienne 
- le vendredi de 19h30 à 20h30

- le dimanche de 17h à 18h15 

Possibilité de se confesser

 

Les messes dans le quartier

(hors vacances scolaires)

- Au C3B, 54 rue Emeriau (75015), tous les vendredis à 12h15.

- A l’Ehpad Anselme Payen, 9, place Violet, le mardi à 15h

PERMANENCE DES PRETRES

(possibilité de confessions)

Pendant l’année:

du lundi au vendredi de 17h30 à 19h30 et le samedi de 10h à 12h
Vacances scolaires:

du lundi au vendredi de 18h à 19h30

 

BUREAU D'ACCUEIL

Pendant l’année:

du lundi au vendredi de 9h30 à 12h et de 14h30 à 19h; le samedi de 10h à 12h et de 16h30 à 18h30
 Vacances scolaires :

du lundi au vendredi de 16h30 à 19h le samedi de 10h à 12h.

Église

Saint Jean-Baptiste de Grenelle

14 place Etienne Pernet, 75015 Paris

01 56 56 83 10 secretariat@sjbg.org

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle