Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle
Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle

HOMELIE DU DIMANCHE 7 OCTOBRE 2018

Gn 2,18-24

Ps 127

Heb 2,9-11

Mc 10,2-16                                                                 27ème dimanche du Temps Ordinaire - Année B

 

 

Sur son chemin, des pharisiens rencontrent Jésus et veulent le mettre à l’épreuve. Ils lui posent une question qu’ils croient être un piège : « Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ? » Dans sa réponse, Jésus nous engage à saisir que la relation à autrui est créatrice d’humanité, et que l’humanité se détruit si cette relation vient à être pervertie. La réponse de Jésus souligne ce que sont les fondements de la relation dans l’amour : réciprocité, confiance, fidélité mutuelle et responsabilité.

De retour à la maison, les disciples veulent aller plus loin et comprendre le sens profond de ses paroles. Jésus affirme clairement que le mariage est indissoluble. Mais le texte de l’Evangile va beaucoup plus loin. La leçon est que toute relation humaine est une alliance qui a une dimension d’éternité. Car quoi qu’il arrive, je ne peux pas supprimer le passé - Je ne peux pas faire que le passé n’ait pas existé. Je ne peux pas faire qu’une relation n’ait pas existé. Concernant le mariage, cette réalité, pourtant pleine de bon sens, est difficile à faire comprendre dans un monde où tout passe, où tout est provisoire. Dans sa réponse, Jésus ne formule pas une loi nouvelle qui serait plus exigeante ou plus rigide que l’ancienne. Il situe la question à son niveau fondamental. Ce n’est plus d’une loi dont il s’agit, mais d’une relation, c'est-à-dire d’amour. Un mariage vécu dans cette perspective ne rend pas prisonnier mais libre. Il s’agit d’être assez fin pour inventer des voies toujours nouvelles pour ne pas s’habituer à l’autre, pour renouveler sans cesse l’amour dans la fidélité.

C’est au cœur de sa vie conjugale vécue avec Marie Laure que l’appel au diaconat a saisi Vincent, appel auquel il a répondu. Père de quatre enfants, grand-père de trois petits enfants, encore dans une vie professionnelle active, engagé dans la vie de l’Eglise, notamment ici à Saint Jean Baptiste de Grenelle, par le diaconat reçu hier des mains de notre archevêque à Notre Dame, Vincent est désormais associé à la mission de l’Eglise de manière spécifique. Le diacre est conformé à la figure du Christ serviteur. Serviteur d’abord dans sa famille, dans les activités professionnelles ou sociales, dans la communauté chrétienne. Le diacre, avec toute l’Eglise, est serviteur de l’humanité dans laquelle il vit et vers laquelle il est envoyé. Vincent, c’est comme diacre désormais que tu mettras en œuvre cette phrase de Jésus prononcée dans le contexte de la Résurrection : « Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie». Tu dis que cette phrase de Jésus te guide depuis toujours.

Dieu hier a fait la grâce de donner cinq nouveaux diacres à l’Eglise. Ils vivent la vie ordinaire des hommes d’aujourd’hui. Ce ne sont pas des surhommes ni des supers militants. Ils reçoivent la force des servir le peuple de Dieu dans la diaconie de la liturgie, de la parole et de la charité.

Vous connaissez les trois diacres permanents de notre paroisse. D’autres sont appelés –ou pourraient l’être. Avec vos prêtres, vos diacres sont à votre service. Sollicitez-les. Malgré les blessures  terribles dont on parle, elle est belle notre Eglise fondée sur le roc inébranlable qu’est le Christ. Demandons à Dieu qu’il fasse grandir l’amour que nous avons pour elle. Demandons de connaître cet amour qui fait de nous de frères. Nous avons à nous recevoir gratuitement les uns les autres de la part de Dieu, de la main du Père. Nous le pouvons parce que nous sommes les frères du Christ. L’auteur de l’épître aux Hébreux disait tout à l’heure que « Jésus n’a pas honte de nous appeler ses frères. »

En célébrant cette eucharistie, demandons au Seigneur d’être au cœur du mystère de l’Eglise. Rappelons-nous ce qui est dit dans la prière d’ordination des diacres : Seigneur « tu construis ton Eglise, qui est le corps du Christ, par les dons infiniment variés de ta grâce. Tu veux que chacun de ses membres ait une fonction particulière et que tous contribuent à l’unité de l’ensemble. »

A la mesure où nous sommes fidèles à ce que le Seigneur nous appelle à faire, nous connaissons l’expérience de la joie, l’expérience de la lumière, l’expérience de l’amour.

                                                                  Amen

 

                                                                  Père Hervé Géniteau, curé

 

Pour faire un don, cliquez sur l'image ci-dessous

     Horaires  à          St Jean-Baptiste            de Grenelle             

HORAIRES HABITUELS

HORS VACANCES SCOLAIRES


DIMANCHE

Messes à :

- 9h, 11h  - église 

10H30, 12h15 - chapelle St Étienne  

- 18h30 dans l'église (animée par les jeunes) 

 

EN SEMAINE

-  Lundi : à 9h et 19h 

-  du mardi au vendredi : 

   8h, 9h  et 19h

 Samedi : 9h

 

Laudes à 8H35

du mardi au samedi 

               

Adoration eucharistique
Le Saint Sacrement est exposé :

- le mardi de 19h30 à 20h30 - Chapelle St Etienne 
- le vendredi de 19h30 à 20h30

- le dimanche de 17h à 18h15 

Possibilité de se confesser

 

Les messes dans le quartier

(hors vacances scolaires)

- Au C3B, 54 rue Emeriau (75015), tous les vendredis à 12h15.

- A l’Ehpad Anselme Payen, 9, place Violet, le mardi à 15h

PERMANENCE DES PRETRES

(possibilité de confessions)

Pendant l’année:

du lundi au vendredi de 17h30 à 19h30 et le samedi de 10h à 12h
Vacances scolaires:

du lundi au vendredi de 18h à 19h30

 

BUREAU D'ACCUEIL

Pendant l’année:

du lundi au vendredi de 9h30 à 12h et de 14h30 à 19h; le samedi de 10h à 12h et de 16h30 à 18h30
 Vacances scolaires :

du lundi au vendredi de 16h30 à 19h le samedi de 10h à 12h.

Église

Saint Jean-Baptiste de Grenelle

14 place Etienne Pernet, 75015 Paris

01 56 56 83 10 secretariat@sjbg.org

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Paroisse Saint Jean-Baptiste de Grenelle